Actualités

 

Festival « Palestine En Vue » 5 au 14 avril 2017 : 

Le festival Palestine En Vue 2017 se déroulera du mercredi 5 au 14 avril.

-07/02/2017 à 19h30 : Assemblée Générale de Couleurs Palestine 69. Pôle Public des Collonges, place des Collonges

69230 ST GENIS LAVAL

-18/11/2016 à 20h : 

L'homme aux petites pierres encerclé par les gros canons d'André Benedetto

 Par la Compagnie du Bleu d'Armand : 

 

(Le spectacle est joué le samedi 19 également, horaire en attente, contactez le théâtre pour plus d'infos)

 

Au Théâtre des Asphodèles

17 RUE SAINT-EUSÈBE

69003 LYON

Tout public à partir de 10 ans

Durée 1h

Tarifs : 10€ / 16€

 

réservation : www.asphodeles.com   ou tel : 04 72 61 12 55

 

- 27/05/2016 20h :  Dans le cadre du 2ème Festival de cinéma Palestinien en Rhône Alpes du 24 au 31 mai 2016 :                    "Palestine en vue"

ERAP et Couleurs Palestine 69 vous propose "Dégradé" de Tarzan Abu Nasser et  Mohammed Abou Nasser

(accueil à partir de 19h30)

Au cinéma La Mouche à St Genis Laval

- Du 24 au 31 mai 2016 2ème Festival du film Palestinien en Rhône Alpes :  "Palestine en vue"

(Programme)

-03/04/2016, à partir de 17h , Ciné Débat autour de deux films : "Terre de Sumud", de Stéphane Valentin à 18h

"Les 18 fugitives", de Paul Cowan et Amer Shomali, à

20h30

Cinéma Paradiso - Place de la Mairie -

69850 Saint-Martin-en-Haut

Accueil : 17h - Tarif : 12 € pour les 2 films

- 11/03/2016 à 20h

Couleurs Palestine 69 vous invite à une conférence : 

"Colonialisme-impérialisme et la production de discours religieux : l'agression occidentale contre la Patrie Arabe en Palestine

Par Mustafa Mohamad

Docteur en urbanisme de l'Université de Birzeit, et

habitant de Jérusalem Est

 

À l'Amicale Laïque,

18 rue Pierre Fourel - Saint Genis Laval

PAF : 2€

Festival « Palestine En Vue » 5 au 14 avril 2017

Le festival Palestine En Vue 2017 se déroulera du mercredi 5 au 14 avril

Une liste de film est proposée par le groupe de travail eraap - Ciné :

La soirée d’ouverture pour l’agglomération lyonnaise aura lieu au cinéma Comoedia le mercredi 5 avril.

Vendredi 18 novembre à 20h : 

L'homme aux petites pierres encerclé par les gros canons d'André Benedetto

 

Par la Compagnie du Bleu d'Armand : 

 

"Allo allo vous m’entendez ?

C’est moi, c’est l’histoire d’un type qui appelle au secours. Je suis cet homme sur le dernier carré de terre de son pays occupé. Mesdames et messieurs... Lumière sur mon occupation : privations, humiliations, exécutions ! Bienvenue dans mon théâtre !

 

Caustique et incisif, ce spectacle montre la détresse et la colère de l’occupé face à la violence et parfois le malaise de l’occupant, dans un quotidien fait d’absurde et d’incertitude. Il traite, sans le nommer, du conflit israélo-palestinien mais renvoie aussi à bien d’autres peuples, un peu partout dans le Monde.

 

 

(Le spectacle est joué le samedi 19 également, horaire en attente, contactez le théâtre pour plus d'infos)

 

Au Théâtre des Asphodèles

17 RUE SAINT-EUSÈBE

69003 LYON

Tout public à partir de 10 ans

Durée 1h

Tarifs : 10€ / 16€

 

réservation : www.asphodeles.com   ou tel : 04 72 61 12 55

 

 

Soirée spéciale le 14 juillet 2016, Les Poètes et la guerre, après le spectacle : avec Leïla Shahid, Olivier Neveux et Jihad Darwich. 

 

Entrée libre

Ziad Medoukh gagne le premier prix de la poésie francophone 2016

 

 Ziad Medoukh, directeur du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza en Palestine, poète et écrivain d’expression française, a gagné le premier prix de la poésie francophone lors du Concours Europoésie 2016.

Il a gagné le premier Prix de la Francophonie de ce Concours international  organisé par l’association "Rencontres Européennes-Europoésie". 

Le lauréat  palestinien figure parmi 200 participants venus de 40 pays. Ziad Medoukh  a déjà publié quatre recueils de poèmes en français sur Gaza et la Palestine, trois en France et un au Québec.

 

Son dernier recueil «  Poème d’espoir dans la douleur »  est sorti en février 2016 chez Scribest en France.

 

Ses poèmes sont considérés par le jury comme un cri libre et intense qui s’élève au-dessus des murs et du blocus de la honte. Ses mots sont universels de vérité et de sagesse. C’est la plume palestinienne de la paix  qui montre la dignité et le courage d’un peuple résistant.

 

Cette récompense est certes une reconnaissance de son talent poétique, mais aussi, celle de son engagement auprès des jeunes de Gaza, et surtout, celle de la noblesse de la cause palestinienne. Elle montre l’importance de la poésie et de la culture dans la résistance en Palestine.

 

Le poète palestinien sera invité à la  cérémonie de la remise des prix de ce Concours européen en juin 2016 à Paris.  Mais hélas,  il  ne pourra   pas  sortir de Gaza,  à cause du blocus israélien et de la fermeture des frontières qui relient Gaza à l’extérieur. Il restera bloqué dans sa prison à ciel ouvert, comme toute la population civile de cette région sous blocus israélien depuis plus de neuf ans.

 

Il est très difficile d’imaginer qu’en 2016, il y ait toujours  un peuple, tout un peuple enfermé, encerclé, interdit de sortir de son pays, et occupé. Quelle injustice !

 

Le lauréat palestinien demandera à un de ses amis parisiens de lire ses poèmes ,et de recevoir lors de cette cérémonie la médaille , la coupe, et le diplôme de la Francophonie  qui lui sont destinés .Il enverra un mot qui y sera lu , un mot qui traversera les frontières et  s’élèvera au-dessus du blocus de la honte imposé par les forces de l’occupation israélienne sur plus de deux  millions Palestiniens de Gaza, sous le regard d’un monde qui se dit libre, mais qui sait et se tait.

 

Ziad Medoukh remercie de leur soutien tous les amis et solidaires, partout dans le monde . Il poursuivra son combat avec ses mots, sa poésie et sa plume pour la levée du blocus israélien, pour la liberté de la Palestine, et pour une paix durable qui passera avant tout par la justice.

 

 Association Rencontres Européennes-Europoésie – 21 rue Robert Degert 94400 Vitry-sur-Seine

[Joel.f.conte@wanadoo.fr]Joel.f.conte@wanadoo.fr – Tél : 06 08 98 67 02 –http://europoesie.centerblog.net

 

 

- Du 24 au 31 mai 2016 : 2ème Festival de cinéma Palestinien en Rhône Alpes :                     "Palestine en vue"

 

L'Association ERAP, dont la vocation est l’échange, se propose à travers ce festival et ses animations et rencontres,

 

- de faire connaître la Palestine, sa société, ses problèmes quotidiens, sa culture et notamment la richesse de son art cinématographique, au public rhône-alpin

 

- de faire appréhender par des jeunes rhône-alpins, la réalité de la société palestinienne, de sa jeunesse, autrement que par le seul écho des violences  rapportées dans les médias. 

 

Soirée d'ouverture au Comoedia,

mardi 24 mai à 20h :

« 3000 NUITS » De Maï Masri

(Réservation conseillée)

(A propos du film)

 

(Interview de Maï Masri) 

 

 

Programme du Festival

 

Vidéo de présentation du Festival 

 

Exposition dans le cadre du Festival, au Comoedia, du 16 au 31 mai 

 « Nation Estate » de Larissa Sansour

« Nation Estate » est un titre ironique, jouant sur le mot « state » Etat, et

« estate », l’immobilier. En effet l’artiste palestinienne Larissa Sansour imagine une Palestine en hauteur, une tour géante qui reproduirait chaque pouce de cette terre...

 

(plus d'infos)

 

Voyages en Palestine : 

 

- PRINTEMPS PALESTINIEN Du lundi 21 au lundi 28 mars 2016 (8 jours/ 7 nuits)  Places disponibles 

 

MARATHON DE BETHLEEM Du lundi 28 mars au lundi 4 avril 2016 (8 jours/ 7 nuits)  Places disponibles 

 

 

 

Plus d'infos : Téléchargez les programmes des voyages avec Diwan

 

 

Printemps palestinien_ Couleurs Palestin
Document Adobe Acrobat 840.4 KB
Marathon de Bethléem 2016_ Couleurs Pale
Document Adobe Acrobat 843.8 KB

"L'histoire occultée des Palestiniens" Par Sandrine Mansour-Mériem

(chercheur au Centre de Recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA) à l’université de Nantes.)

 

« Avoir un autre regard sur l’histoire » (p.10), tel est le prisme d’analyse de Sandrine Mansour dans cet ouvrage qui replace les hommes au coeur de la Nakba (la catastrophe) en 1948 et rend hommage à la mémoire palestinienne de l’exil. Cette étude propose de replacer historiquement l’exode des Palestiniens en 1948 à la suite du plan de partage des Nations unies, voté le 29 novembre 1947.

(Plus d'infos)

 

Lien video de la conférence organisée par l'Association France Palestine Solidarité 34 a été faite à Montpellier le 31 mai 2012.

Plus que jamais aux côtés du peuple palestinien

Après plus de 50 jours de bombardements intensifs, les armes se sont tues à GAZA. Nous nous réjouissons de cette issue qui permet à la population et aux combattants de GAZA de reprendre leur souffle .

 

Mais nous sommes conscients, instruits de l’histoire, que nous sommes encore très loin d’une solution de paix juste pour les Palestiniens. Le siège n’est pas définitivement levé et tout manque après les terribles crimes et destructions. En Cisjordanie et à Jérusalem progresse le cancer de la colonisation et de la négation des Palestiniens. Tout reste malheureusement en place pour de nouveaux crimes israéliens. (Lire la suite)

" Je défends la force de la faiblesse contre la force de la force. Vous qui passez parmi les paroles passagères, vous fournissez l'épée, nous fournissons le sang, vous fournissez l'acier et le feu, nous fournissons la chair, vous fournissez un autre char, nous fournissons des pierres, vous fournissez la bombe lacrymogène, nous fournissons la pluie. Mais le ciel et l'air sont les mêmes pour vous et pour nous. Alors prenez votre lot de notre sang et partez !"

Mahmoud Darwich

15 mai 1948 : La Nakba

- Le 15 mai est la date symbole retenue pour marquer l’anniversaire de la Nakba pales­ti­nienne. La veille avait été pro­clamée, il y a 66 ans, l’indépendance d’Israël simul­ta­nément au départ des der­nières troupes bri­tan­niques. Déjà près de la moitié des 700.000 Pales­ti­niens qui seront condamnés à l’exode avaient dû prendre le chemin de l’exil. La terreur, dont Deir Yassine restera le symbole, jouait à plein.

 

66 ans après, la Nakba reste une plaie ouverte, et plus encore. (Lire la suite)

 

 

- 1948, angle mort du cinéma israélien

 

Il y a soixante-six ans, plus de 700 000 Palestiniens étaient chassés de l’Etat hébreu en train de naître. Un acte fondateur qu’en Israël on hésite toujours à mettre en scène. Prenons pour hypothèse que la Nakba [catastrophe, mot arabe pour désigner la création d’Israël] a bien eu lieu. Admettons, pour les besoins du raisonnement, que plusieurs centaines de milliers d’Arabes de Palestine n’ont pas disparu comme par enchantement. 

La croyance la plus communément partagée en Israël veut qu’ils se soient enfuis. Imaginons plutôt que quelqu’un les ait poussés à fuir ou les ait expulsés. Mais pourquoi “imaginer” ? (Lire la suite)

Jérusalem et la Palestine : Photographies de l'Ecole Biblique de Jérusalem (dir. Elias Sanbar)

 

La collection photographique de l’Ecole Biblique de Jérusalem compte plus de 20.000 documents dont les plus anciens datent des dernières décennies du XIXe siècle.

Au départ, de telles prises étaient destinées à servir l’œil de l’archéologue qui, en Terre Sainte, cherche à trouver raison et argument historique aux informations qui circulent dans le corpus biblique.

Mais certains de ces archéologues photographes n’étaient pas coupés du regard anthropologique.

Aussi, cet ensemble documentaire (que gère notre invité Jean-Michel de Tarragon, lui-même historien immergé en milieu archéologique) peut nourrir la mémoire palestinienne et l’aider à écrire son histoire sans être serve d’une réalité géographique et toponymique politiquement transformée.

 

A écouter dans l'émission Culture d'Islam, sur France Culture : Abdelwahab Meddeb rencontre Jean-Michel de Tarragon (Ecole Biblique de Jérusalem). (Ecouter l'émission)

L’ASSEMBLÉE DES NATIONS UNIES PROCLAME 2014 « ANNÉE INTERNATIONALE DE LA SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE PALESTINIEN » ET ESPÈRE LE SUCCÈS DES NÉGOCIATIONS ISRAÉLO-PALESTINIENNES

 

L’Assemblée générale a décidé, ce matin, par une écrasante majorité, de proclamer 2014 « Année internationale de la solidarité avec le peuple palestinien ».  Elle a également demandé à Israël et à la Palestine de prendre toutes les mesures possibles pour créer des conditions favorables au succès des négociations qui ont repris le 29 juillet 2013.

 

Ces décisions ont été prises lors de l’adoption par vote des six résolutions annuelles de l’Assemblée générale sur la question de Palestine et la situation au Moyen-Orient.

 

Hier, l’observateur de la Palestine avait formulé l’espoir que l’observation de cette « Année internationale de la solidarité avec le peuple palestinien » permettra d’impulser l’élan nécessaire et de consolider la volonté politique de faire de la paix entre la Palestine et Israël une réalité.  La délégation israélienne a, en revanche, estimé, aujourd’hui, que cette initiative viole l’engagement des Palestiniens à éviter les provocations à l’ONU.

 

 [...] (Lire la suite)