Actualités

Festival « Palestine En Vue » 2020

 

Les nouvelles dates pour le festival sont du mardi 17 au mercredi 25 novembre 2020

Exposition De soi à soi par Isabelle Lebon photographe, à la Médiathèque d'Ecully :

Du Jeudi 03 Septembre 2020 au Jeudi 01 Octobre 2020 à 13h00

 

Rencontre avec Isabelle Lebon mercredi 30/09, à 19h

 

Le samedi 7 et le dimanche 8 décembre 2019 à Saint Genis Laval

Couleurs Palestine 69 fête ses 10 ans ! Deux journées dédiées à la culture palestinienne  : films, musiques, danses, poésie, repas palestiniens, conférences... 

 

Billetterie en ligne

 

Festival « Palestine En Vue » 2020

 

Cher public, chers partenaires,
Au sortir de la période de confinement qui nous a amenés à reporter le festival « Palestine en Vue » prévu pour la 1re semaine d’avril, nous avons décidé après consultation des salles de cinéma et des partenaires, de reprogrammer cette 6e édition,

du mardi 17 au mercredi 25 novembre 2020

Nous demandons aux responsables de salles, de nous confirmer leurs choix de films et de jours de semaine initialement prévus pour avril [1] afin de pouvoir les afficher prochainement sur notre site.

Les réalisateurs(trices) ainsi que notre invité d’honneur, Elias Sanbar, seront présents sous réserve de nouvelles éventuelles restrictions de déplacements.
Nous sommes sûrs, cher public, que vous serez au rendez-vous car vous partagez avec nos partenaires et nous mêmes, la volonté commune de faire vivre le monde de la Culture, à travers notamment le cinéma et de manifester notre solidarité avec le peuple palestinien qui traverse l’une des périodes les plus difficiles de son Histoire.

 

 

Programmation initiale

 

 

 

Exposition De soi à soi par Isabelle Lebon photographe, à la Médiathèque d'Ecully :

Du Jeudi 03 Septembre 2020 au Jeudi 01 Octobre 2020 à 13h00

 

Ce que la photographie rend visible, c’est l’empreinte du réel, d’une fraction de réalité, cette capacité à découvrir l’autre, sa différence et peut être à s’étonner de l’autre.

Quelque soit la rencontre en Palestine, au CHU,  en prison…

L’image photographique est matière, une surface d’ombres et de lumières. La représentation ne trompe pas, elle n’est pas l’autre, elle est soi-même.

 

Plus d'infos

 

Rencontre avec Isabelle Lebon mercredi 30/09, à 19h

 

 

Médiathèque d'Ecully

1 Avenue Edouard Aynard, 69130 Écully

 

Mardi 14 janvier à 18h45 : Projection du film "Le Char et l'Olivier - Une autre histoire de la Palestine" de Roland Nurier. (Couleurs Palestine 69).

 

“Le Char et l’Olivier” rappelle un certain nombre de fondamentaux oubliés et apporte un éclairage sur l’histoire de la Palestine, ce que les médias appellent le conflit israélo-palestinien, de son origine à aujourd’hui.

Apprendre du passé pour comprendre le présent !

 

Séance suivie d’un débat animé par Jo Vaillé.
En partenariat avec l’association ERAP (Echanges Rhône Alpes Auvergne Palestine)

 

 

Cinéma Lumière Bellecour

12, rue de la Barre

69002, Lyon

 

 

 

 

Bande annonce

 

Plus d'infos...

 

Le samedi 7 et le dimanche 8 décembre 2019 à Saint Genis Laval

Couleurs Palestine 69 fête ses 10 ans ! Deux journées dédiées à la culture palestinienne  : films, musiques, danses, poésie, repas palestiniens, conférences... 

 

Salle d'Assemblée des Basses Barolles, 52 place des Basses Barolles, Saint Genis Laval

 

Une occasion formidable de rencontre et d’échanges entre les quelques 200 sympathisants de notre association, qui ont participé depuis 10 ans, à un ou plusieurs voyages en Palestine, à l’initiative de Couleurs Palestine 69 et de son partenaire palestinien Diwan Voyages mais également par d’autres réseaux.

Cette invitation s’adresse aussi à toutes celles et ceux qui envisagent d’aller un jour ou l’autre dans ce merveilleux pays.

 

 

Samedi 7 décembre

 

-14h accueil à la salle d’Assemblée des Basses Barolles 52 place des Barolles à St Genis Laval

 

-15h à 16h : entretien avec Sabri Giroud (Diwan Voyages)  : le tourisme en Palestine, spécificité de l’offre de Diwan Voyages. 

 

- Exposition autour d'un projet photo-vidéo réalisé durant l'été dernier à Bethléem avec des jeunes de 12 à 17 ans sur le thème de l'eau, par l'association AFAK Bethléem partenaire de Couleurs Palestine 69

 

 

-18h à 19h :Témoignage de Nisreen Hachem Azzeh, palestinienne d’Hébron, sur la «résistance des femmes palestiniennes»

 

Et durant tout l’après-midi: ateliers divers ponctués par intermittence de poésie palestinienne

       - jeu «vivre en Palestine»

      - apprentissage de Dabké (Danse palestinienne)

      - diaporamas des voyages

     - expo des peintures de Nisreen Hachem Azzeh

     - tables de livres (Librairie La Clé de Lecture) et de documentation  (Collectif 69, Femmes en noir, UJFP, ERAP, AFPS)

       - Stand d'artisanat et de produits palestiniens, Le Philistin

 

 

 A partir de 19h30: buffet oriental

 

- 20h30: Soirée musique avec l’ensemble AL QUDS et danse avec le groupe de Dabké Palestine

 

 

 

Dimanche 8 décembre

-10h : accueil à la salle Arquebuse ( salle des archives, 3 rue marc Riboud à St Genis Laval), poursuite des échanges entre participants, l’équipe de couleurs palestine 69, Sabri Giroud, Nisreen Hachem Azzeh (exposition des toiles de Nisreen ; visite historique de St Genis Laval, table de produits palestiniens...)

 

-13h casse-croûte

- 15h30 le cinéma La Mouche de St Genis Laval projette le film «le char et l’olivier, une autre Histoire de la Palestine » en présence du réalisateur Roland Nurier

 

18h Fête des Lumières à Lyon pour toutes celles et ceux qui souhaitent prolonger cet anniversaire

 

 Billetterie en lignesuite des échanges entre participants, l’équipe de couleurs palestine 69, Sabri, Nisreen expo des toiles de Nisreen visite historique de St Genis Laval table de produits palestiniens13h casse-croûte 15h30 le cinéma La Mouche de St Genis Laval projette le film «le char et l’olivier, une autre Histoire de la Palestine» en présence du réalisateur Roland Nurier18h Fête des Lumières à Lyon pour toutes celles et ceux qui souhaitent prolonger cet anniversair

 

 

10 ans Couleurs Palestine 69.pdf
Document Adobe Acrobat 301.4 KB

« Gaza La Vie » Exposition collective de peintres de Gaza au Toboggan de Décines : Du 17 au 28 avril 2019

 

En partenariat avec le Toboggan de Décines (69) et Présence Palestinienne d’Avignon, le festival "Palestine En Vue" présente des toiles d’artistes peintres de Gaza.

 

"L’art et la création toujours présents pour que la justice et la beauté triomphent sur l’injustice, la défaite et la destruction". Raed Issa
À travers leurs œuvres, et en dépit des difficiles conditions de vie, les 8 peintres, vidéastes et photographes affirment à travers cette exposition que Gaza existe, résiste, crée.

 

 (Plus d'infos)

Le Toboggan

 14 Avenue Jean Macé,

69150 Décines-Charpieu

 

 La présidente de Couleurs Palestine 69, Marie-Noël LANDOT, hisse le drapeau palestinien au sommet de l'Elbrouz (5642m) dans le Caucase point culminant de l'Europe, en Russie.

Voies palestiniennes :

Les 4 lauréats du 3° concours de la chanson française seront dans la région du 12 au 20 octobre 2018

Depuis 2010, l’association AFAK Bethléem participe à des actions de développement en Cisjordanie autour de la musique.
Le 22 mars 2018 à l’initiative de l’Alliance Française de Bethléem a eu lieu le 3° concours de la chanson française et 4 lauréats sont invités en France.


Ils sont accueillis dans notre région du 12 au 20 octobre 2018.

Ils interpréteront à nouveau les chansons choisies pour le concours à l’occasion de 2 concerts dans notre région et ils présenteront une exposition de photos conçue par eux permettant des échanges sur leur vie palestinienne.

Les concerts :

- Lundi 15 octobre 2018 à 20h à l’Auditorium de Péronnas (01)

- Mercredi 17 octobre à la salle de l’Iris de Francheville (69)
19h pour l’exposition photos  ; 20h pour le concert

Autres évènements :

- Mardi 16 octobre à 19h30 salle Crépet à Unieux (42)
Animations et chants autour d’un repas

- Vendredi 19 octobre à 19h30 à La Maison des Passages Lyon 05
Participation à la projection du film du cinéaste palestinien de Gaza Iyad ALASTTAL « Razan, une trace du papillon qui ne se dissipe pas », organisée par ERAP et le Collectif 69 Palestine.

 

Ziad Medoukh gagne le premier prix de la poésie francophone 2016

 

 Ziad Medoukh, directeur du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza en Palestine, poète et écrivain d’expression française, a gagné le premier prix de la poésie francophone lors du Concours Europoésie 2016.

Il a gagné le premier Prix de la Francophonie de ce Concours international  organisé par l’association "Rencontres Européennes-Europoésie". 

Le lauréat  palestinien figure parmi 200 participants venus de 40 pays. Ziad Medoukh  a déjà publié quatre recueils de poèmes en français sur Gaza et la Palestine, trois en France et un au Québec.

 

Son dernier recueil «  Poème d’espoir dans la douleur »  est sorti en février 2016 chez Scribest en France.

 

Ses poèmes sont considérés par le jury comme un cri libre et intense qui s’élève au-dessus des murs et du blocus de la honte. Ses mots sont universels de vérité et de sagesse. C’est la plume palestinienne de la paix  qui montre la dignité et le courage d’un peuple résistant.

 

Cette récompense est certes une reconnaissance de son talent poétique, mais aussi, celle de son engagement auprès des jeunes de Gaza, et surtout, celle de la noblesse de la cause palestinienne. Elle montre l’importance de la poésie et de la culture dans la résistance en Palestine.

 

Le poète palestinien sera invité à la  cérémonie de la remise des prix de ce Concours européen en juin 2016 à Paris.  Mais hélas,  il  ne pourra   pas  sortir de Gaza,  à cause du blocus israélien et de la fermeture des frontières qui relient Gaza à l’extérieur. Il restera bloqué dans sa prison à ciel ouvert, comme toute la population civile de cette région sous blocus israélien depuis plus de neuf ans.

 

Il est très difficile d’imaginer qu’en 2016, il y ait toujours  un peuple, tout un peuple enfermé, encerclé, interdit de sortir de son pays, et occupé. Quelle injustice !

 

Le lauréat palestinien demandera à un de ses amis parisiens de lire ses poèmes ,et de recevoir lors de cette cérémonie la médaille , la coupe, et le diplôme de la Francophonie  qui lui sont destinés .Il enverra un mot qui y sera lu , un mot qui traversera les frontières et  s’élèvera au-dessus du blocus de la honte imposé par les forces de l’occupation israélienne sur plus de deux  millions Palestiniens de Gaza, sous le regard d’un monde qui se dit libre, mais qui sait et se tait.

 

Ziad Medoukh remercie de leur soutien tous les amis et solidaires, partout dans le monde . Il poursuivra son combat avec ses mots, sa poésie et sa plume pour la levée du blocus israélien, pour la liberté de la Palestine, et pour une paix durable qui passera avant tout par la justice.

 

 Association Rencontres Européennes-Europoésie – 21 rue Robert Degert 94400 Vitry-sur-Seine

[Joel.f.conte@wanadoo.fr]Joel.f.conte@wanadoo.fr – Tél : 06 08 98 67 02 –http://europoesie.centerblog.net

 

 

Plus que jamais aux côtés du peuple palestinien

Après plus de 50 jours de bombardements intensifs, les armes se sont tues à GAZA. Nous nous réjouissons de cette issue qui permet à la population et aux combattants de GAZA de reprendre leur souffle .

 

Mais nous sommes conscients, instruits de l’histoire, que nous sommes encore très loin d’une solution de paix juste pour les Palestiniens. Le siège n’est pas définitivement levé et tout manque après les terribles crimes et destructions. En Cisjordanie et à Jérusalem progresse le cancer de la colonisation et de la négation des Palestiniens. Tout reste malheureusement en place pour de nouveaux crimes israéliens. (Lire la suite)

" Je défends la force de la faiblesse contre la force de la force. Vous qui passez parmi les paroles passagères, vous fournissez l'épée, nous fournissons le sang, vous fournissez l'acier et le feu, nous fournissons la chair, vous fournissez un autre char, nous fournissons des pierres, vous fournissez la bombe lacrymogène, nous fournissons la pluie. Mais le ciel et l'air sont les mêmes pour vous et pour nous. Alors prenez votre lot de notre sang et partez !"

Mahmoud Darwich

15 mai 1948 : La Nakba

- Le 15 mai est la date symbole retenue pour marquer l’anniversaire de la Nakba pales­ti­nienne. La veille avait été pro­clamée, il y a 66 ans, l’indépendance d’Israël simul­ta­nément au départ des der­nières troupes bri­tan­niques. Déjà près de la moitié des 700.000 Pales­ti­niens qui seront condamnés à l’exode avaient dû prendre le chemin de l’exil. La terreur, dont Deir Yassine restera le symbole, jouait à plein.

 

66 ans après, la Nakba reste une plaie ouverte, et plus encore. (Lire la suite)

 

 

- 1948, angle mort du cinéma israélien

 

Il y a soixante-six ans, plus de 700 000 Palestiniens étaient chassés de l’Etat hébreu en train de naître. Un acte fondateur qu’en Israël on hésite toujours à mettre en scène. Prenons pour hypothèse que la Nakba [catastrophe, mot arabe pour désigner la création d’Israël] a bien eu lieu. Admettons, pour les besoins du raisonnement, que plusieurs centaines de milliers d’Arabes de Palestine n’ont pas disparu comme par enchantement. 

La croyance la plus communément partagée en Israël veut qu’ils se soient enfuis. Imaginons plutôt que quelqu’un les ait poussés à fuir ou les ait expulsés. Mais pourquoi “imaginer” ? (Lire la suite)

Jérusalem et la Palestine : Photographies de l'Ecole Biblique de Jérusalem (dir. Elias Sanbar)

 

La collection photographique de l’Ecole Biblique de Jérusalem compte plus de 20.000 documents dont les plus anciens datent des dernières décennies du XIXe siècle.

Au départ, de telles prises étaient destinées à servir l’œil de l’archéologue qui, en Terre Sainte, cherche à trouver raison et argument historique aux informations qui circulent dans le corpus biblique.

Mais certains de ces archéologues photographes n’étaient pas coupés du regard anthropologique.

Aussi, cet ensemble documentaire (que gère notre invité Jean-Michel de Tarragon, lui-même historien immergé en milieu archéologique) peut nourrir la mémoire palestinienne et l’aider à écrire son histoire sans être serve d’une réalité géographique et toponymique politiquement transformée.

 

A écouter dans l'émission Culture d'Islam, sur France Culture : Abdelwahab Meddeb rencontre Jean-Michel de Tarragon (Ecole Biblique de Jérusalem). (Ecouter l'émission)