Actualités

MERCREDI 19 JUIN 2024

Soirée très réussie au "Faitout" à la Mulatière. Près de 150 personnes ont participé à cette soirée "Palestine" organisée au profit d'un projet d'éducation artistique pour les enfants des camps de réfugiés de Naplouse porté par "Project Hope".

De nombreux manifestants ont défilé samedi 15 juin pour réclamer la libération de Georges Ibrahim Abdallah, emprisonné en France depuis plus de 40 ans, et pour exiger un cessez-le-feu immédiat à Gaza et l'arrêt du génocide perpétré par les israéliens contre les palestiniens.

Jérome Faynel a pris la parole à la fin de la manifestation pour parler des prisonniers palestiniens emprisonnés sans motif et qui ont subi des exactions, des tortures, des humiliations par les israéliens

SAMEDI 8 JUIN 2024 plus de 5000 manifestants ont marché pour Gaza

SAMEDI 1er JUIN 2024

Une foule massive s'est réunie place Bellecour en soutien à la Palestine et pour dénoncer l'offensive israélienne à Gaza et les massacres de civils, femmes et enfants.

Environ 5000 personnes étaient présentes pour dénoncer un génocide et demander un cessez le feu.

URGENCE RAFAH !

Lundi 27 mai 2024

Place de la Comédie - LYON

de 17H30 à 19H30

Beaucoup de monde, énormément de jeunes, la place de la Comédie entre Hôtel de Ville et Opéra était trop petite pour contenir l'affluence alors que le rassemblement avait été décidé par le Collectif 69, seulement en début d'après midi, laissant peu de temps pour avertir sur les réseaux sociaux.

Plus que jamais, les palestiniens ont besoin de notre soutien

Jeudi 23 mai 2024 à 18H00

Bourse du travail de LYON (205, place Guichard - 69003 LYON)

Rencontre-débat avec Sabri Giroud, archéologue franco-palestinien autour du livre "la Palestine en 50 portraits"

Samedi 18 mai

Malgré la pluie, de nombreux manifestants étaient présents à l'appel des étudiants. Le cortège s'est dirigé vers le parc des droits de l'homme. 

Dans le parc des droits de l'Homme, à 15h, sous le soleil cette fois, accueil chaleureux par de nombreux militants, et, à la tribune, nombreuses prises de parole, notamment des députés LFI.

Dernière lettre de ALI ABU YASSINE à son ami Jean-Luc

 

DERNIÈRE LETTRE du 19/10/23 reçue de mon ami ALI ABU YASSINE, écrivain, comédien, metteur en scène.

 

Cher ami Jean Luc,

d’habitude, je te réponds vite quand je reçois tes lettres, cette fois-ci, je me suis tu toute une journée car les mots se sont enfuis, échappés; je ne sais pas pourquoi.

Est-ce à cause du drame qu’on vit actuellement et pourtant on a l’habitude?

Ou bien parce que j’ai échappé à un obus qui a détruit notre maison et celle de nos voisins?

Ou bien à cause des sensations qu’on ressent ici tous et les images terribles autour de nous?

Ou bien parce que ça ne sert plus à rien de parler….

Car suis convaincu que malgré la justesse de notre cause, on va continuer à subir et à subir quotidiennement ce qu’on subit depuis 75 ans...

 

Hier, les Israéliens ont bombardé l’hôpital ELMOAMARANI et ont tué plus de 500 PERSONNES MALADES, MEDECINS, INFIRMIERS SECOURISTES.

IL LES ONT TRANSFORMÉS EN MORCEAUX DE CHAIR.

UNE VRAI BOUCHERIE.

 

Nous, les gens du théâtre, on connait la tragédie d’Antigone où se joue le dialogue autour de l’homme, de sa valeur, son honneur, son droit...dans la vie et après ...

« Et Créon regarde le cadavre de son fils… »

Nous, on ne voit plus les cadavres. On n’a que des organes déchiquetés ... des mains, des pieds ,des têtes ...

 

Une vieille femme demande à un secouriste :

-« Donne moi cette main par terre. C’est celle de ma fille; je la reconnais avec sa bague de mariage...

Cette main qui m’a pris ce matin pour me mettre sur mon fauteuil…

Cette main qui m’allume souvent la télé pour voir l’actualité…

Cette main qui me prend tous les matins ma main pour m’embrasser…

Cette main qui me coupe les ongles…

Cette main qui me peigne les cheveux... »

 

Cher ami,

je ne sais pas quoi écrire.

Si tu crois que ces mots valent la peine, alors essaie de les lire à nos amis libres, à ceux qui ont un cœur, à ceux qui ont encore des principes de justice et de paix… Ceux là se font de plus en plus rare…

De GAZA à LAVAL que j’adore,

en passant par Paris que j’aime,

peut être qu’un jour, cher Jean Luc,

si les obus israéliens me ratent encore et encore…

nous nous reverrons… libres comme tout le reste des habitants de cette terre.

 

ALI ABOU YASSINE, Gaza, sous les bombes, le 19 octobre 2023.

ALI ABU YASSINE était adolescent lorsque les israéliens ont bombardé Gaza en 2008-2009 lors de l'opération "plomb durci". Comme plusieurs autres jeunes qui ont vécu ces bombardements, il a écrit un texte. Tous ces textes ont été réunis dans les Monologues de Gaza et mis en scène par le théâtre Ashtar.

Cette année les Monologues de Gaza ont été présentés dans le cadre du festival Sens Interdits, à Lyon, les 27 et 28 octobre 2023.

Au départ, les auteurs des textes devaient lire leur texte en visio depuis Gaza, et échanger avec le public. Mais avec les bombardements israéliens, cela n'a pas été possible. C'est pourquoi nous avons pu entendre la dernière lettre de ALI ABU YASSINE à son ami Jean-Luc, comme témoignage de l'enfer que vivent à nouveau ces jeunes, qui sont maintenant devenus adultes.

Écrire commentaire

Commentaires: 0