Actualités

Samedi 17 février, BDS FRANCE organisait une journée nationale d'action.

Le collectif 69 Palestine et BDS-France ont alors organisé la campagne de Boycott des enseignes Carrefour. Sur les marchés et devant plusieurs Carrefour de l'agglométation (Vénissieux, Villeurbanne, Vaulx en Velin), des militants ont distribué des tracts et informé les gens du role de Carrefour dans le soutien à l'armée israélienne, et donc au génocide en cours, et à l'occupation illégale de la Palestine. Plus d'infos ici

Samedi 10 février 2024 - place Bellecour à Lyon
Une nouvelle fois, un millier de sympathisant.e.s de la cause palestinienne se sont retrouvés, à l'appel du Collectif 69 de soutien au peuple palestinien pour exiger le cessez le feu à Gaza, pour crier leur indignation devant la passivité et (ou)  la complicité affichée de nombreux gouvernements avec Israël.

 

Plus d'une centaine de panneaux avec les visages et les noms de Gazaouis enfants, adultes, personnes âgées mortes sous les bombes israéliennes ont attiré l'attention des nombreux passant qui traversaient la place Bellecour.

 

Bravo aux adhérent.e.s de Couleurs Palestine présent.e.s qui ont bravé la pluie battante pour afficher une fois encore leur soutien aux habitants martyrisés de Gaza et à l'ensemble du peuple palestinien !

NOUS NE LES ABANDONNERONS PAS

 

MANIFESTATION  à  GENEVE

 

Samedi 3 février avait lieu à Genève à l’appel du député LFI  de Savoie Jean-luc Coulomme une marche pour exiger la paix et le respect du droit international à Gaza. Initiative à laquelle se sont joints les groupes locaux AFPS des départements voisins de la Suisse et le Collectif 69 de soutien au peuple palestinien dont une dizaine de membres parmi lesquels un militant de Couleurs Palestine 69 ont fait le déplacement.

Ce sont finalement plus de 2000 manifestant.e.s selon « La Tribune de Genève » qui se sont regroupés à 14h au bord du lac, face au Mont Blanc, devant le palais Wilson. Après plusieurs prises de parole dont celle sur la Cour Pénale Internationale au nom du Collectif 69, celle d’une militante de l’UJFP et celle de la présidente nationale de l’AFPS, le cortège des manifestant.e.s s’est dirigé vers le Haut Commissariat de l’ONU aux Droits de l’Homme pour finir devant le siège de l’ONU où d’autres prises de parole ont eu lieu dont celle du précédent maire de Genève, de Livia Zbinden vice-présidente du conseil municipal de Genève, d’un membre du Collectif juif décolonial Tsedeki et en clôture celle de jean luc Mélenchon toujours aussi percutant :

"A cet instant, des femmes, des hommes, des enfants, des familles, par milliers, centaines de milliers vivent sous ls bombes, le massacre, les crimes, la frayeur et de cet enfer monte la clameur du peuple, la nôtre. ...Le seul cri que nous voulons pousser à cet instant est CESSEZ LE FEU !!! Notre devoir est de hurler, de protester et d’exiger le CESSEZ LE FEU !!!"

 

La conférence de Gilles Devers, avocat qui a déposé plainte auprès de la CPI avec 500 autres avocats, qui devait avoir lieu jeudi 1er février, a été annulée 2 fois par la préfète du Rhône, à la demande du CRIF.

Cette conférence avait été initialement organisée par des étudiants de Lyon2, dans les locaux de l'Université, puis, suite à l'annulation au motif de risque de troubles pour les étudiants juifs, avait été programmée à la bourse du travail. Mais cela n'a pas empêché la préfète de trouver un nouveau motif pour l'annuler, le jour même!

L'état, aux ordres du CRIF, empêche toute expression sur le conflit en cours et censure toute critique sur le comportement de l'état d'Israël.

Samedi 27 janvier 2024, place Bellecour, un millier de personnes était rassemblé pour réclamer un cessez le feu immédiat et définitif à Gaza

 

Diverses actions ont alimenté ce rassemblement :

- Panneaux « Cessez-le-feu » en grandes lettres tenues par les militants,

- 50 photos de gazaouis assassinés,

- Rouleau de papier sur lequel les participants ont écrit des messages,

Et une magnifique exposition de 120 portraits de palestiniens assassinés.

Samedi 20 janvier Une marche pour Gaza a rassemblé de nombreux manifestants.

Le 17 janvier a eu lieu une conférence intitulée "Est-ce que la France vend des armes à Israël"? avec l'Observatoire des armements 

Voir l'article de l'Observatoire des armements

Samedi 13 janvier 2024 des citoyens étaient réunis place des Terreaux pour soutenir le peuple de Gaza et demander l'arrêt immédiat du génocide en cours.

 

Devant l'Hôtel de Ville, des portraits de victimes sont encadrés, posés au sol devant des bougies. La vie de quelques uns de ces milliers de Palestiniens est lue au micro : c'étaient des enfants, ils buvaient le thé lorsqu'un missile les a assassinés, c'était des nourrissons hospitalisés tués par des militaires israéliens, des jumelles de 15 jours tuées par un missile, un handicapé mort de famine, une famille de 53 personnes mortes sous les bombes, un jeune homme battu à mort par des israéliens, 30 personnes enfants, femmes, personnes âgées, tuées à bout portant par les soldats israéliens, une femme enceinte blessée par les soldats qui l'ont laissée se vider de son sang, .... ce n'était pas seulement des nombres, c'était des être humains lâchement assassinés par les israéliens.

 Gaza est un cimetière pour les journalistes : 113 journalistes ont été tués dans la bande de Gaza en 99 jours. Ils sont ciblés spécifiquement pour les empêcher de témoigner sur le génocide en cours.

Gaza est un cimetière pour les soignants

Gaza est un cimetière en prison

 

Vendredi 29 décembre, une veillée pour la Palestine était organisée par le collectif 69 pour la Palestine.

 

Portraits de palestiniens assassinés sous les bombes israéliennes.

Des êtres humains, pas des nombres. Des êtres qui avaient une vie.

 

Nous devons rester mobilisés face au carnage, au génocide en cours. 

Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.

Samedi 17 février, BDS FRANCE organisait une journée nationale d'action.

Le collectif 69 Palestine et BDS-France ont organisé la campagne de Boycott des enseignes Carrefour sur Lyon. Sur les marchés et devant plusieurs Carrefour de l'agglomération (Vénissieux, Villeurbanne, Vaulx en Velin), des militants ont distribué des tracts et informé les gens du rôle de Carrefour dans le soutien à l'armée israélienne (et donc au génocide en cours) et à l'occupation illégale de la Palestine. Plusieurs familles ont alors renoncé à faire leurs courses à Carrefour, le jour même et à l'avenir et ont promis d'informer leurs contacts!

Bravo aux militants de Couleurs Palestine qui étaient présents!

Pour savoir quoi boycotter, téléchargez les documents:

Liste des produits à boycotter en plus de CARREFOUR
Liste des principales enseignes à boycotter, liste des produits
liste_produit_a_boycotter_2024-02-18_123
Document Adobe Acrobat 1.3 MB
Pourquoi faut-il ABSOLUMENT boycotter Carrefour
Pourquoi_boycotter_Carrefour_2024-02-18_
Document Adobe Acrobat 3.9 MB
Samedi 10 février 2024 - place Bellecour à Lyon
Une nouvelle fois, un millier de sympathisant.e.s de la cause palestinienne se sont retrouvés, à l'appel du Collectif 69 de soutien au peuple palestinien pour exiger le cessez le feu à Gaza, pour crier leur indignation devant la passivité et (ou)  la complicité affichée de nombreux gouvernements avec Israël.

 

Plus d'une centaine de panneaux avec les visages et les noms de Gazaouis enfants, adultes, personnes âgées mortes sous les bombes israéliennes ont attiré l'attention des nombreux passant qui traversaient la place Bellecour.

 

Bravo aux adhérent.e.s de Couleurs Palestine présent.e.s qui ont bravé la pluie battante pour afficher une fois encore leur soutien aux habitants martyrisés de Gaza et à l'ensemble du peuple palestinien !

NOUS NE LES ABANDONNERONS PAS

 

MANIFESTATION  à  GENEVE

 

Samedi 3 février avait lieu à Genève à l’appel du député LFI  de Savoie Jean-luc Coulomme une marche pour exiger la paix et le respect du droit international à Gaza. Initiative à laquelle se sont joints les groupes locaux AFPS des départements voisins de la Suisse et le Collectif 69 de soutien au peuple palestinien dont une dizaine de membres parmi lesquels un militant de Couleurs Palestine 69 ont fait le déplacement.

Ce sont finalement plus de 2000 manifestant.e.s selon « La Tribune de Genève » qui se sont regroupés à 14h au bord du lac, face au Mont Blanc, devant le palais Wilson. Après plusieurs prises de parole dont celle sur la Cour Pénale Internationale au nom du Collectif 69, celle d’une militante de l’UJFP et celle de la présidente nationale de l’AFPS, le cortège des manifestant.e.s s’est dirigé vers le Haut Commissariat de l’ONU aux Droits de l’Homme pour finir devant le siège de l’ONU où d’autres prises de parole ont eu lieu dont celle du précédent maire de Genève, de Livia Zbinden vice-présidente du conseil municipal de Genève, d’un membre du Collectif juif décolonial Tsedeki et en clôture celle de jean luc Mélenchon toujours aussi percutant :

"A cet instant, des femmes, des hommes, des enfants, des familles, par milliers, centaines de milliers vivent sous ls bombes, le massacre, les crimes, la frayeur et de cet enfer monte la clameur du peuple, la nôtre. ...Le seul cri que nous voulons pousser à cet instant est CESSEZ LE FEU !!! Notre devoir est de hurler, de protester et d’exiger le CESSEZ LE FEU !!!"

 

La conférence de Gilles Devers, avocat qui a déposé plainte auprès de la CPI avec 500 autres avocats, qui devait avoir lieu jeudi 1er février, a été annulée 2 fois par la préfète du Rhône, à la demande du CRIF.

Cette conférence avait été initialement organisée par des étudiants de Lyon2, dans les locaux de l'Université, puis, suite à l'annulation au motif de risque de troubles pour les étudiants juifs, avait été programmée à la bourse du travail. Mais cela n'a pas empêché la préfète de trouver un nouveau motif pour l'annuler, le jour même!

L'état, aux ordres du CRIF, empêche toute expression sur le conflit en cours et censure toute critique sur le comportement de l'état d'Israël.

Samedi 27 janvier 2024, place Bellecour, un millier de personnes était rassemblé pour réclamer un cessez le feu immédiat et définitif à Gaza

 

Diverses actions ont alimenté ce rassemblement :

- Panneaux « Cessez-le-feu » en grandes lettres tenues par les militants,

- 50 photos de gazaouis assassinés,

- Rouleau de papier sur lequel les participants ont écrit des messages,

Et une magnifique exposition de 120 portraits de palestiniens assassinés.

Samedi 20 janvier Une marche pour Gaza a rassemblé de nombreux manifestants.

 

Cela fait 100 jours que l’Etat d’Israël poursuit le génocide du peuple palestinien.

Les bombardements meurtriers tuent et détruisent tout. La famine organisée et délibérée s’installe. Tous les moyens 

de survie ont été détruits et l’aide humanitaire ne rentre qu’au compte-goutte. La totalité des organisations 

humanitaires alertent sur le désastre vécu par le peuple palestinien.

Les criminels israéliens ne font même plus secret de leur intention de déporter la population, hors de Gaza. Ces 

mêmes criminels utilisent en Cisjordanie drones et bulldozers pour bombarder et détruire les villes et les camps de 

réfugiés. L’ONU dénonce les « homicides illégaux » et déplore une détérioration rapide des droits humains sur ce 

territoire.

Le gouvernement génocidaire israélien peut compter sur le soutien des USA qui :

- Bloque le conseil de sécurité de l’ONU et l’empêche d’exiger le cessez-le-feu, 

- Alloue en toute fin d’année une aide militaire exceptionnelle 

Israël peut aussi compter sur la complicité de l’Europe et notamment de la France.

Face au désastre en cours, les citoyen.n.e.s se dressent et manifestent partout dans le Monde. Des Etats se dressent 

également, tel l’Afrique du sud qui s’adresse brillamment à la « Cour Internationale de Justice » (CIJ) et actionne le 

dispositif de prévention du génocide.

Nous demandons un cessez-le-feu total, l’arrêt des bombardements et des offensives terrestres, la fin des 

déplacements forcés de populations ainsi que la levée immédiate du blocus. Nous exigeons que la France s’engage 

activement dans ce sens.

Une paix juste et durable ne sera possible que dans le cadre de la reconnaissance des droits du peuple palestinien, 

de l’arrêt de la colonisation et de la fin de l’occupation israélienne, dans le respect de l’ensemble des résolutions de 

l’ONU.

• Cessez-le-feu permanent et levée immédiate du blocus

• Arrêt des bombardements et des déplacements forcés de la population 

• Protection du peuple palestinien à Gaza et en Cisjordanie 

• Des sanctions doivent être prises contre l’État génocidaire

 

Le 17 janvier a eu lieu une conférence intitulée "Est-ce que la France vend des armes à Israël"? avec l'Observatoire des armements

 

La coopération militaire et sécuritaire entre la France et Israël est en totale contradiction avec la signature par la France des textes internationaux — notamment les Conventions de Genève, le Traité sur le commerce des armes (TCA) ou la Position commune de l’Union européenne sur les exportations d’armements — qui lui confère des obligations non seulement de respecter, mais également de faire respecter le droit international humanitaire.

 

Voir l'article de l'Observatoire des armements

Samedi 13 janvier 2024 des citoyens étaient réunis place des Terreaux pour soutenir le peuple de Gaza et demander l'arrêt immédiat du génocide en cours.

 

Devant l'Hôtel de Ville, des portraits de victimes sont encadrés, posés au sol devant des bougies. La vie de quelques uns de ces milliers de Palestiniens est lue au micro : c'étaient des enfants, ils buvaient le thé lorsqu'un missile les a assassinés, c'était des nourrissons hospitalisés tués par des militaires israéliens, des jumelles de 15 jours tuées par un missile, un handicapé mort de famine, une famille de 53 personnes mortes sous les bombes, un jeune homme battu à mort par des israéliens, 30 personnes enfants, femmes, personnes âgées, tuées à bout portant par les soldats israéliens, une femme enceinte blessée par les soldats qui l'ont laissée se vider de son sang, .... ce n'était pas seulement des nombres, c'était des être humains lâchement assassinés par les israéliens.

 

Gaza est un cimetière pour les journalistes : 113 journalistes ont été tués dans la bande de Gaza en 99 jours. Ils sont ciblés spécifiquement pour les empêcher de témoigner sur le génocide en cours.

 

Gaza est un cimetière pour les soignants

 

 

L'Afrique du Sud a soutenu la Palestine en saisissant la Cour Internationale de Justice pour faire cesser immédiatement le génocide en cours. Grégory Doucet a la possibilité de soutenir symboliquement la Palestine, comme il l'a fait avec l'Ukraine. C'est aussi ça, l'écologie politique. Et cette différence de traitement est inexplicable.

 

Le Freedom Theatre de Jenine a besoin de nous. Le théatre de la Liberté était en tournée à Lyon cette année, dans le cadre du festival Sens Interdits. Ses dirigeants ont été emprisonnés par l'armée d'occupation. Vous pouvez agir, nous pouvons agir !

Voir l'article dans notre blog.

Vendredi 29 décembre, une veillée pour la Palestine était organisée par le collectif 69 pour la Palestine.

 

Portraits de palestiniens assassinés sous les bombes israéliennes.

Des êtres humains, pas des nombres. Des êtres qui avaient une vie.

 

Nous devons rester mobilisés face au carnage, au génocide en cours. 

Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.

"Une maison à la plage", le comble du cynisme: un promoteur israélien propose des projets immobiliers à Gaza.

 

Lire également l'article de Libération sur ce sujet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Capture du compte instagram @hareyzahav (DR))

Destruction de Gaza par Israël et vol des réserves de gaz offshore

En 2019, une étude de l'ONU révèle des réserves palestiniennes de gaz naturel, au large des cotes de Gaza.

En 2022, à la suite de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, la destruction du pipeline Nord Stream et les sanctions imposées à la Russie provoquent une crise énergétique mondiale...

Le 18 juin 2023, Ismail Rudwan, responsable du Hamas, déclare à Reuters : « Nous réaffirmons que notre peuple à Gaza a des droits sur ses ressources naturelles. » 

Deux mois avant le 7 octobre, le Pentagone a commencé à construire une installation militaire de 35,8 millions de dollars dans le désert israélien du Néguev, à 32 km de Gaza, prétendument comme site radar pour surveiller les attaques de missiles contre Israël. La base fait partie d’une présence militaire américaine « secrète » en Israël. (https://theintercept.com/2023/10/27/secret-military-base-israel-gaza-site-512/)...

Le 29 octobre, Israël accorde 12 licences pour l'exploration de gisements de gaz naturel offshore supplémentaires à six sociétés, dont British Petroleum et le géant italien de l'énergie Eni...

Et en ce moment, Israel est en train de détruire méthodiquement Gaza, de tuer le plus d'habitants possibles, en bombardant les habitations, les écoles, les hopitaux, les camps de réfugiés et en privant les gazaouis de nourriture et d'eau. Et l'armée repousse les survivants vers l'Egypte, dans le but avoué de les pousser à fuir leur pays (une fois de plus!).

Pourquoi???

 

Des éléments de réponse dans l'article de l'"International Action Center", un mouvement d'information, de résistance au militarisme et à la guerre, et de lutte contre le racisme et l'oppression.

 

Environ 1000 personnes étaient présentes au rassemblement de samedi 23 décembre, toujours beaucoup de drapeaux palestiniens. Une série de vidéos et de diapos issues des réseaux sociaux, projetée sur un grand écran a attiré l'attention de nombreux passants traversant la place Bellecour.

5000 manifestants à Lyon ce samedi 16 décembre : HALTE AU GENOCIDE A GAZA !

Le blocus prive la population d’eau, de nourriture, de médicaments, d’électricité et n’épargne personne, pas même les ambulances, écoles, hôpitaux… Le bilan humain est tragique, plus de 18000 morts parmi lesquels plus de 7000 enfants, ce qui, à l’échelle de la France, représenterait 300 000 morts. 50% des habitations sont détruites et 1,8 million de gazaouis ont été obligés de fuir leur lieu de vie.

En Cisjordanie occupée, la population palestinienne est soumise à la violence redoublée de l’armée et des colons ainsi qu’à un bouclage du territoire. En un mois le nombre de prisonniers a doublé et les assassinats sont quotidiens.

Nous demandons un cessez-le-feu total, l’arrêt des bombardements et des offensives terrestres, la fin des déplacements forcés de populations ainsi que la levée immédiate du blocus. Nous exigeons que la France s’engage activement dans ce sens.

http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article1609

 

Action spontanée à la gare de la Part-Dieu de Lyon : Cessez-le-feu Halte au génocide !

Vendredi 15 décembre 2023 à 18h, jour et heure de grande affluence, opération surprise dans le hall d'entrée de la gare.

Nous sommes restés 1 heure à reprendre les slogans lançés par Jérôme au porte voix. Cercle autour des corps en tenue blanche maculées de sang, 50 panneaux brandis avec les portraits, âges et noms d'enfants tués à Gaza, drapeaux palestiniens, keffiehs...

Puis défilé dans la gare et retour dans le hall d'entrée puis cortège jusqu'à l'entrée du centre commercial qui a descendu les rideaux de fermeture.

Manif d'une grande tenue avec une centaine de militants, aucun incident malgré la présence de nombreux agents de sécurité de la SNCF, de la police et de militaires de vigi-pirate.

13 décembre 2023 :

18412 Palestiniens tués par l'armée israélienne, plus de 50000 blessés. 

Ce ne sont pas seulement des nombres, sont autant de drames, des bébés, des enfants, des femmes, des ados, de jeunes adultes morts sous les bombes. Ils avaient une vie, des rêves, ils faisaient des études, ils travaillaient,...:

Besan Helasa, 19 ans, étudiante en médecine ; "Moi et mon peuple sommes soumis, persécutés, tués et torturés dans une prison à ciel ouvert." (quelques jours avant d'avoir été tuée au côté de sa sœur Marah et de son frère Omar) / Roshdi Sarraj, 31 ans, photojournaliste / Shaima Saidam, 18 ans (tuée avec sa famille); en juillet dernier, elle avait obtenu la plus haute note du baccalauréat (Tawjihi) / Yousef Maher Dawas, jeune poète et auteur, (tué avec plusieurs membres de sa famille) / Viola et Yara Amash, tués dans l'église grecque orthodoxe de St Porphyre / Omar (11 ans), Ghada (10 ans), Batoul (7 ans) et Ahmad (1 an) Shaban, tués avec leurs parents dans leur maison à Gaza, le 8 octobre / Heba Zaqout, artiste plasticienne et enseignante, 39 ans, tuée avec ses deux jeunes fils, Adam et Mahmoud / Fatima al-Kurd (65 ans), Julia Fawzi al-Kurd (18 mois) et 13 autres membres de leur famille, dont 6 enfants de moins de 14 ans / Basma (16 ans), Mohammad (13 ans), Sally (11 ans) al-Qatnani, avec leurs cousins Salma (4 ans) et Jawan (2 ans) / Medhi, chirurgien, tué avec 30 membres de sa famille / ....

Mardi 12 décembre Sabri Giroud a présenté son livre "La Palestine en 50 portraits, de la préhistoire à nos jours". Une soirée très intéressante. 

Un livre à recommander absolument!

Cessez-le-feu ! Halte au génocide ! Un enfant meurt toutes les 17 minutes à Gaza !

Enfants de Gaza, enfants de Palestine, c'est l'Humanité qu'on assassine.

Un millier de lyonnais.es ont allumé une lumière pour Gaza et ont exigé paix et justice pour la Palestine sur les quais du Rhône, au cours de la fête des lumières de Lyon ce samedi 9 déc de17h à 19h Berges du Rhône