Actualités

Rassemblement contre le génocide, samedi 13 avril à Lyon

Un nouveau rassemblement à Lyon après 6 mois de guerre totale contre le peuple palestinien et un bilan tragique que chacun d'entre nous a en tête avec en plus les risques de guerre généralisée du fait de l'état israélien.

 

 

Regardez la vidéo de ce rassemblement et des interventions très intéressantes :

https://youtu.be/Gm_I7TBFRNg

Super soirée de clôture du festival Palestine en Vue le 11 avril 2024 au cinéma La Mouche de St Genis Laval en présence de 115 spectateurs.trices venu.e.s découvrir le film "Un week-end à Gaza".
Après le mot de bienvenue et un rapide 1er bilan du festival par Christiane Prébet présidente d'ERAP organisatrice du festival et une rapide intervention de Marie-Noëlle Landot présidente de Couleurs Palestine co-organisatrice de la soirée, le public a pu entendre Basile Khalil réalisateur du film, joint par whatsapp, présenter "Un week-end à Gaza", son scénario improbable, hilarant et prémonitoire, les difficultés du tournage, ses motivations et sa profonde empathie pour la population de Gaza si durement éprouvée et martyrisée aujourd'hui.
Sous un parti pris de légèreté, d'humour et de dérision, apparaissent en filigrane dans ce film, les problématiques de l'enclave palestinienne, blocus impitoyable, destructions, esprit de résistance, soif de vivre et exigence de dignité.
Débat centré sur le film et le réalisateur, avec l'apport très riche de la parfaite connaissance du cinéma palestinien et de ses différents acteurs, de Carol Shyman membre du groupe d'organisation du festival.
A noter la présence dans le public, de Roland Nurier lui aussi membre de l'équipe ERAP et adhérent de Couleurs Palestine 69, réalisateur du film "Yallah gaza" à l'affiche du festival et dont la récente sortie en salles lui fait frôler les 40.000 entrées.
A l'issue des débats, un long moment de convivialité a réuni tous les participant.es autour d'un buffet palestinien offert par ERAP et d'un stand de produits palestiniens tenu par Couleurs Palestine 69, dans une salle attenante au cinéma, mise gracieusement à disposition par la municipalité de St Genis Laval, dont une élue Mme Seri participait à l'événement.

 

Ce samedi 6 avril, nous avons marché pour Gaza, inlassablement. De la place des Terreaux à la place Bellecour.

Mais nous ne sommes pas nombreux, malgré l'urgence, malgré l'horreur.

Pourtant, on ne pourra pas dire que l'on ne savait pas.

UN GENOCIDE SE DEROULE SOUS NOS YEUX. Les habitants de Gaza font parvenir des témoignages de l'enfer qu'ils vivent au quotidien : la peur, l'angoisse, la souffrance, la famine.

Nous pouvons agir, à notre niveau : signer des pétitions (sur l'onglet Accueil nous relayons celles qui nous sont transmises, ainsi que les appels au secours), interpeller nos élus, députés, sénateurs, écrire au président de la République. Et surtout nous devons boycotter tous les produits israéliens.

Et bien sûr, manifester que nous ne les oublions pas. Venez nombreux! Tous les samedis, le collectif 69 de soutien à la Palestine organise un rassemblement ou une marche. Venez marcher pour Gaza!

 

Malgré la pluie battante, beaucoup de monde samedi 30 mars sur les berges du Rhone pour la journée de la terre, pour dénoncer le génocide en cours à Gaza et réclamer inlassablement un cessez le feu immédiat.

Prises de parole, expo de photos sur le pont de la Guillotière. Une émotion intense avec les chants et la musique du oud du groupe Alimo.

Jeudi 21 mars une soirée poésie palestinienne était organisée par l'AFPS. Délicatesse, tristesse, émotion, peur, angoisse, autant de sensations que nous avons éprouvées en écoutant lire ces textes forts. Lire quelques extraits sur notre blog.

De nombreux manifestants étaient présents samedi 16 mars pour soutenir le peuple palestinien, victime de la barbarie israélienne.

Plusieurs sujets ont été abordés:

  • Une action 100 sommets pour la Palestine a permis de faire flotter le drapeau palestinien sur plusieurs sommets de France MAIS le préfet du Puy de Dôme a INTERDIT d'escalader le Puy de Dôme !!!! C'est incroyable de bêtise !
  • La polémique au sujet de Sciences Po Paris : soutien aux étudiants qui avaient organisé cette réunion pro palestinienne et qui se sont vu accuser d'anti sémitisme, alors que plusieurs étudiants juifs étaient présents ! Lire la suite sur le blog
  • Le 16 mars, c'était l'anniversaire de la mort de la militante américaine pour la paix Rachel Corrie, qui avait été écrasée volontairement par un char israélien alors qu'elle manifestait contre les démolitions de maisons palestiniennes. Personne n'a été poursuivi pour cet assassinat.
  • Lecture du dernier message de notre ami Ziad, depuis Gaza. Poignant, triste, horrible.
  • Rappel également de la situation du plus ancien prisonnier politique d'Europe Georges Ibrahim Abdallah, résistant communiste issu du Front Populaire de Libération de la Palestine célèbre pour son engagement au coté du peuple palestinien contre l'occupant israélien, qui est emprisonné sans preuves depuis 40 ans en France, qui est libérable depuis 1999 et que l'état refuse de libérer.

ACTION "STOP ARMING ISRAEL"

 

120 militants du Collectif 69 de soutien au peuple palestinien se sont rassemblés ce lundi 11mars à 18h devant la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon pour protester contre l'implication dans les massacres commis contre les Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie, de la CCI par le biais du cluster EDEN (lobby des industriels de l'armement en région AURA) et du Banc National d'Epreuve des armes à St Etienne (avec toutes les autres entreprises et universités qui collaborent militairement avec Israel).

MANIFESTATION SAMEDI 9 MARS A LYON

Le vent parfois violent et le temps menaçant n'ont pas découragé toutes celles et tous ceux qui une fois de plus êtes venu.e.s nombreuses.eux, environ 3000, manifester de Bellecour aux Terreaux, à l'appel du Collectif69, votre soutien au peuple palestinien et à la population gazaouie victime de crimes de guerre et de ce qui relève d'un génocide (déplacements forcés sous les bombardements, famine organisée, tirs sur les civils...). Remerciements et félicitations aux adhérent.e.s et sympathisant.e.s  de Couleurs Palestine qui se sont mobilisé.e.s à nouveau en nombre

Soirée palestinienne de poésie "la Palestine sur scène"  accompagnée d'un groupe musical exceptionnel (oud, piano, tambourin ...). En plus du petit groupe de Couleurs Palestine, environ 120 jeunes de moins de 30 ans, majoritairement originaires du Moyen Orient (Palestine, Liban, Syrie ...) ont assisté à cette superbe soirée. Le groupe avait préparé en accueil, galettes, humous, zaatar...

Poèmes de Mahmoud Darwich,Samih Al Qâcim, lus à 2 voix (arabe, français) sur fonds de musique de Marcel Khalifé et autres compositeurs libanais, palestiniens, égyptiens ont transporté l'assistance.

 

Samedi 24 février, 800 à 1000 personnes étaient présentes sur la place des Terreaux pour soutenir la Palestine. Une exposition exceptionnelle de photos de Gaza avait été installée sur la place.

Samedi 17 février, BDS FRANCE organisait une journée nationale d'action.

Le collectif 69 Palestine et BDS-France ont alors organisé la campagne de Boycott des enseignes Carrefour. Sur les marchés et devant plusieurs Carrefour de l'agglométation (Vénissieux, Villeurbanne, Vaulx en Velin), des militants ont distribué des tracts et informé les gens du role de Carrefour dans le soutien à l'armée israélienne, et donc au génocide en cours, et à l'occupation illégale de la Palestine. Plus d'infos ici

Samedi 10 février 2024 - place Bellecour à Lyon
Une nouvelle fois, un millier de sympathisant.e.s de la cause palestinienne se sont retrouvés, à l'appel du Collectif 69 de soutien au peuple palestinien pour exiger le cessez le feu à Gaza, pour crier leur indignation devant la passivité et (ou)  la complicité affichée de nombreux gouvernements avec Israël.

 

Plus d'une centaine de panneaux avec les visages et les noms de Gazaouis enfants, adultes, personnes âgées mortes sous les bombes israéliennes ont attiré l'attention des nombreux passant qui traversaient la place Bellecour.

 

Bravo aux adhérent.e.s de Couleurs Palestine présent.e.s qui ont bravé la pluie battante pour afficher une fois encore leur soutien aux habitants martyrisés de Gaza et à l'ensemble du peuple palestinien !

NOUS NE LES ABANDONNERONS PAS

 

MANIFESTATION  à  GENEVE

 

Samedi 3 février avait lieu à Genève à l’appel du député LFI  de Savoie Jean-luc Coulomme une marche pour exiger la paix et le respect du droit international à Gaza. Initiative à laquelle se sont joints les groupes locaux AFPS des départements voisins de la Suisse et le Collectif 69 de soutien au peuple palestinien dont une dizaine de membres parmi lesquels un militant de Couleurs Palestine 69 ont fait le déplacement.

Ce sont finalement plus de 2000 manifestant.e.s selon « La Tribune de Genève » qui se sont regroupés à 14h au bord du lac, face au Mont Blanc, devant le palais Wilson. Après plusieurs prises de parole dont celle sur la Cour Pénale Internationale au nom du Collectif 69, celle d’une militante de l’UJFP et celle de la présidente nationale de l’AFPS, le cortège des manifestant.e.s s’est dirigé vers le Haut Commissariat de l’ONU aux Droits de l’Homme pour finir devant le siège de l’ONU où d’autres prises de parole ont eu lieu dont celle du précédent maire de Genève, de Livia Zbinden vice-présidente du conseil municipal de Genève, d’un membre du Collectif juif décolonial Tsedeki et en clôture celle de jean luc Mélenchon toujours aussi percutant :

"A cet instant, des femmes, des hommes, des enfants, des familles, par milliers, centaines de milliers vivent sous ls bombes, le massacre, les crimes, la frayeur et de cet enfer monte la clameur du peuple, la nôtre. ...Le seul cri que nous voulons pousser à cet instant est CESSEZ LE FEU !!! Notre devoir est de hurler, de protester et d’exiger le CESSEZ LE FEU !!!"

 

La conférence de Gilles Devers, avocat qui a déposé plainte auprès de la CPI avec 500 autres avocats, qui devait avoir lieu jeudi 1er février, a été annulée 2 fois par la préfète du Rhône, à la demande du CRIF.

Cette conférence avait été initialement organisée par des étudiants de Lyon2, dans les locaux de l'Université, puis, suite à l'annulation au motif de risque de troubles pour les étudiants juifs, avait été programmée à la bourse du travail. Mais cela n'a pas empêché la préfète de trouver un nouveau motif pour l'annuler, le jour même!

L'état, aux ordres du CRIF, empêche toute expression sur le conflit en cours et censure toute critique sur le comportement de l'état d'Israël.

Samedi 27 janvier 2024, place Bellecour, un millier de personnes était rassemblé pour réclamer un cessez le feu immédiat et définitif à Gaza

 

Diverses actions ont alimenté ce rassemblement :

- Panneaux « Cessez-le-feu » en grandes lettres tenues par les militants,

- 50 photos de gazaouis assassinés,

- Rouleau de papier sur lequel les participants ont écrit des messages,

Et une magnifique exposition de 120 portraits de palestiniens assassinés.

Samedi 20 janvier Une marche pour Gaza a rassemblé de nombreux manifestants.

Le 17 janvier a eu lieu une conférence intitulée "Est-ce que la France vend des armes à Israël"? avec l'Observatoire des armements 

Voir l'article de l'Observatoire des armements

Samedi 13 janvier 2024 des citoyens étaient réunis place des Terreaux pour soutenir le peuple de Gaza et demander l'arrêt immédiat du génocide en cours.

 

Devant l'Hôtel de Ville, des portraits de victimes sont encadrés, posés au sol devant des bougies. La vie de quelques uns de ces milliers de Palestiniens est lue au micro : c'étaient des enfants, ils buvaient le thé lorsqu'un missile les a assassinés, c'était des nourrissons hospitalisés tués par des militaires israéliens, des jumelles de 15 jours tuées par un missile, un handicapé mort de famine, une famille de 53 personnes mortes sous les bombes, un jeune homme battu à mort par des israéliens, 30 personnes enfants, femmes, personnes âgées, tuées à bout portant par les soldats israéliens, une femme enceinte blessée par les soldats qui l'ont laissée se vider de son sang, .... ce n'était pas seulement des nombres, c'était des être humains lâchement assassinés par les israéliens.

 Gaza est un cimetière pour les journalistes : 113 journalistes ont été tués dans la bande de Gaza en 99 jours. Ils sont ciblés spécifiquement pour les empêcher de témoigner sur le génocide en cours.

Gaza est un cimetière pour les soignants

Gaza est un cimetière en prison

 

Rassemblement du samedi 16 mars 2024

De nombreux manifestants étaient présents ce samedi 16 mars pour soutenir le peuple palestinien, victime de la barbarie israélienne.

 

Plusieurs sujets ont été abordés:

 

Une action 100 sommets pour la Palestine a permis de faire flotter le drapeau palestinien sur plusieurs sommets de France MAIS le préfet du Puy de Dome a INTERDIT d'escalader le Puy de Dôme !!!! C'est incroyable de bêtise !


La polémique au sujet de Sciences Po Paris : soutien aux courageux étudiants qui avaient organisé cette réunion pro palestinienne et qui se sont vu accuser d'anti sémitisme, alors que plusieurs étudiants juifs étaient présents ! L'étudiante qui avait été refoulée l'avait été car elle avait filmé les visage des militants et les avait postés sur le réseaux sociaux, entrainant des campagnes de harcèlement envers ces étudiants!

Extraits de l'enquête de Médiapart: Conflit au Proche-Orient : à Sciences Po Paris, après l’embrasement, des étudiants sous le choc | Mediapart

 

"Dans une tribune, des étudiants juifs de Sciences Po accusent l’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) d’être « hostile à toute revendication propalestinienne » et affirment : « Contrairement aux allégations, nous avons pu entrer dans l’amphithéâtre sans aucune entrave. L’une d’entre nous l’a fait librement, tout en portant autour de son cou l’étoile de David qu’elle porte depuis sa bat-mitzvah. »

Jointe par Mediapart, cette étudiante à l’étoile de David, une tchéco-américaine qui préfère n’être désignée que par ses initiales (L. F.) par peur des représailles, confirme : « Ma grand-mère est une survivante de l’Holocauste, et une partie significative de la famille de ma mère y a été décimée. J’ai toujours eu un sens aigu de ce qu’est l’antisémitisme, et cela me fait souffrir de voir la lutte contre l’antisémitisme instrumentalisée de cette manière. Le 12 mars, il n’y a pas eu d’antisémitisme. Si un incident a conduit à ce qu’une personne ne puisse pas entrer, ce n’était pas parce qu’elle était juive, j’en suis une preuve vivante. »

De son côté, le Comité Palestine Sciences Po a démenti les allégations d’antisémitisme dans un communiqué, affirmant qu’« aucun·e étudiant·e n’a été empêché·e d’entrer dans l’amphithéâtre en raison de son appartenance religieuse ». Il affirme que l’entrée a été refusée à « des individus ayant harcelé et intimidé par le passé d’autres étudiant·es quant à leurs positons politiques ».

Jointe par Mediapart, Léo Le Roux, une membre du comité, affirme que c’était le cas de l’étudiante de l’UEJF : « Elle filmait spécifiquement les visages avec son téléphone, on lui demandait d’arrêter, ce qu’elle ne faisait pas. C’est une vigilance qu’on a, qui est très classique dans les AG et les occupations, ce n’était pas contre elle mais contre les étudiants ouvertement hostiles ou menaçants. » « Lors de précédentes actions en solidarité avec la Palestine, ses photos se sont retrouvées sur Twitter [devenu X], Telegram, et des vagues de harcèlement s’ensuivaient », abonde Hicham, lui aussi membre du comité.

Les étudiantes et étudiants propalestiniens avec qui nous avons échangé disent vivre sur le campus avec un sentiment de « danger constant » du fait de la pratique du « doxing » qui s’est répandue chez les militant·es pro-Israël – la publication sur les réseaux sociaux des coordonnées personnelles de militants et militantes soutenant la Palestine, en incitant au harcèlement –, ce dont témoigne aussi un reportage de Blast.

Pour s’être exposés médiatiquement, Léo et Hicham affirment subir ces derniers jours une « vague de harcèlement monstre ». Le 15 mars, Léo nous expliquait s’être rendue sur le campus de Sciences Po accompagnée, « par peur », après avoir été reconnue et traitée d’antisémite dans la rue, près de chez elle. Pour ces militant·es, les accusations de l’UEJF s’inscrivent dans « une stratégie claire qui vise à intimider les voix propalestiniennes »."

 

 

Le 16 mars, c'était l'anniversaire de la mort de la militante américaine pour la paix Rachel Corrie, qui avait été écrasée volontairement en 2003 par un bulldozer israélien alors qu'elle manifestait contre les démolitions de maisons palestiniennes à Gaza. Personne n'a été poursuivi pour cet assassinat. Elle avait 23 ans.

https://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/08/28/qui-etait-rachel-corrie-morte-sous-les-chenilles-d-un-bulldozer-israelien_1752278_3218.html

 

Lecture du dernier message de notre ami Ziad, depuis Gaza. Poignant, triste, horrible.

 

Rappel également de la situation du plus ancien prisonnier politique d'Europe Georges Ibrahim Abdallah, résistant communiste issu du Front Populaire de Libération de la Palestine célèbre pour son engagement au coté du peuple palestinien contre l'occupant israélien, qui est emprisonné sans preuves depuis 40 ans en France, qui est libérable depuis 1999 et que l'état refuse de libérer.  L'affaire de Georges Abdallah, une exception ou une détermination de l'État français à exécuter les crimes d'Israël ? | Assawra - الثورة (La Révolution)

A lire sur ce sujet : Après la condamnation du chef présumé des FARL Premier avocat de Georges Ibrahim Abdallah Me Jean-Paul Mazurier était un agent de la DGSE LE FACTEUR HUMAIN (lemonde.fr)